Dis Maman, ça veut dire quoi «équitable»?

Article : Dis Maman, ça veut dire quoi «équitable»?
10 novembre 2014

Dis Maman, ça veut dire quoi «équitable»?

Lucie contemplait avec ravissement son nouveau jouet reçu de sa tante : un singe tout doux adorable bleu pastel et turquoise qui semblait vous sourire toujours. Coco. Elle déchiffra l’étiquette.

Tissage pour le commerce équitable (Sri Lanka)
Tissage pour le commerce équitable (Sri Lanka) – Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne

– Dis Maman, ça veut dire quoi « équitable »?

– Tu vois ce joli tissu en coton rayé, tout doux, eh bien, on sait d’où il vient… Il a été fabriqué par des femmes d’un village sri lankais, Nelliya Kumbukgete, à 30 km de la ville de Kurunegala*. Les ateliers de fabrication ont été placés dans des villages où les femmes n’avaient pas de travail, pour leur donner une activité professionnelle. L’argent qu’elles gagnent les aide à nourrir leur famille et assurer l’éducation de leurs enfants. Avec le commerce équitable, on connaît l’origine des produits qu’on achète.

Jardin d'enfants - Selyn (Sri Lanka)
Jardin d’enfants – Selyn (Sri Lanka) – Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne

– Les enfants sont tout seuls pendant que leurs mamans travaillent?

– Non, il y a un jardin d’enfants tout à côté de l’atelier, pour les plus jeunes. Les plus grands viennent faire leurs devoirs sur une table dans l’atelier l’après-midi après l’école. Les mamans peuvent même emporter du travail chez elles pour être près de leurs enfants. Si c’est équitable, ça veut dire que c’est juste. On fait attention à la famille des producteurs et on leur donne accès à plus de services sociaux.

Leçons - Selyn (Sri Lanka)
Deux enfants  font leurs devoirs en attendant leur mamanl. Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne

– Elles travaillent beaucoup ces dames ?

– Normalement, elles commencent le matin à 8 h et s’arrêtent le soir à 17 h. Le midi, elles vont à la cantine pour déjeuner, et prennent une pause pour boire le thé en matinée et dans l’après-midi. Elles travaillent en toute sécurité, certaines d’entre elles portent des masques sur la bouche et le nez, les protégeant des poussières qui pourraient être dégagées par le coton. Ces femmes travaillent donc dans la dignité, dans un environnement de sécurité, de respect de chacun.

– Et ensuite, comment est fabriqué Coco?

– Dans un autre atelier, beaucoup plus grand! Tu vois Lucie, l’entreprise française qui achète les jouets travaille avec cet atelier depuis plus de 16 ans ! Elle paie un peu plus cher pour ton jouet. En échange, nous, on sait que les gens qui l’ont fabriqué travaillent dans de bonnes conditions. On est aussi rassuré sur le fait qu’il n’y a que des adultes qui travaillent – contrairement à d’autres pays où les enfants ne vont pas à l’école parce qu’ils sont obligés de gagner leur vie pour manger. Avec le commerce équitable, le travail des enfants est interdit.

Atelier de la fabrique de jouets à Kurunegala (Sri Lanka) - Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne
Atelier de la fabrique de jouets à Kurunegala (Sri Lanka) – Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne

– Comment peux-tu être sûre de cela ?

– Parce que la société qui fabrique ces jouets est labellisée « commerce équitable ».  Un label c’est l’assurance qu’on respecte des règles. Et parce que j’ai lu cet article (cliquez ici pour lire) sur la fondatrice de cette entreprise, Sandra. Depuis qu’elle a créé son entreprise, elle mène beaucoup de projets pour améliorer la vie des gens de sa région de Kurunegala au Sri Lanka. Elle construit des écoles, des crèches pour les enfants. Elle écoute les femmes qui travaillent dans son entreprise qui lui suggèrent leurs idées. Le commerce équitable assure que les valeurs de démocratie, d’équité, de solidarité et de transparence prédominent dans les entreprises labellisées.

Atelier de tissage (Selyn)
38 employées dans cet atelier de tissage (Selyn). Elles viennent  en vélo. La plupart travaillent là depuis 5 à 10 ans. Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne

– Et Coco, tu me montres comment il est fabriqué?

– Tiens, regarde… On va voir ensemble les étapes de la fabrication de ton petit singe. Mais avant ça, je veux aussi te dire que pendant toute la fabrication, on fait attention aussi à utiliser le moins possible de produits nuisibles. On protège ainsi les rivières et la terre près desquelles vivent les producteurs. Les rizières sont moins polluées.  Les gens respirent un air plus sain. C’est important pour leur santé de protéger l’environnement. Ils seront ainsi moins malades. Par exemple, dans la teinturerie qui donne ces belles couleurs turquoise à ces tissus, on a un système de traitement des eaux usées, ce qui veut dire qu’on purifie l’eau avant de la rejeter dans la nature. On utilise aussi des produits de qualité, comme des colorants en provenance d’Allemagne. Ils sont plus chers mais plus contrôlés que certains autres produits. On appelle cela le développement durable.

Rizières proches de Kurunegala
Les ateliers de Selyn sont situés dans des villages perdus au milieu des rizières, la principale production agricole à proximité de Kurunegala. D’où l’importance de protéger l’environnement. Crédit photo : Emmanuelle Gunaratne

– Alors Maman, tu me montres la fabrication?

– Ah oui, regarde Lucie…

Les oreilles du singe - Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne
Les oreilles de Coco
Bras du singe - Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne
Les bras de Coco
La queue du singe - Crédit Photo : Emmanuelle Gunaratne
La queue de Coco
L'étiquette "équitable"
L’étiquette « équitable »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Maman, mes jouets ils sont tous équitables comme Coco ?

– Non, et c’est bien dommage quand on connaît la différence… Maintenant, quand tu viendras avec moi faire les courses, il faudra bien regarder ce qu’on achète, où les produits sont fabriqués et comment ils sont fabriqués avant de les mettre dans le panier. Tu peux également lire les étiquettes et les logos! Et essayer de faire le choix d’aider les petits producteurs. Ça, c’est le logo « équitable » de Coco : WFTO_Logo

– Allez, viens Coco, nous, on va jouer…

 

Emmanuelle Gunaratne et Lucie

* Ce mini reportage a été effectué le 5 novembre 2014, dans les ateliers de Selyn, seule société labellisée commerce équitable au Sri Lanka. Retrouvez les principes de commerce équitable de Selyn sur ce lien.

 

 

Partagez

Commentaires

larissakouassi
Répondre

Bien bel article. C'est sûr que je m'en souviendrai toutefois que je verrai "équitable" sur un article :)

Emmanuelle Gunaratne
Répondre

Merci Larissa! ravie de te lire... Et de découvrir tes reflets d'ivoire!

Tim Straight
Répondre

A nice French language clip about Selyn!

https://www.youtube.com/watch?v=TI-CqY3fW28

Emmanuelle Gunaratne
Répondre

Merci Tim! Je recommande ce clip à tous les lecteurs... très intéressant et reflète complètement l'esprit de Selyn! Thank you Tim, I recommend this clip to all readers. It reflects perfectly the spirit of Selyn!

Emile Bela
Répondre

Le titre m'a attiré, le contenu m'a retenu!
Un reportage sobre et mignon!
Ravi de te lire en tout cas. J'y ferai attention desormais moi aussi.

Amitiés

Emmanuelle Gunaratne
Répondre

Merci Émile pour cette attention! Pour paraphraser Sandra à l'origine de cette initiative, ces produits ont une âme.. merci également de nous faire découvrir l'Afrique de l'ouest dans ta Chronique des temps nouveaux...

Laurence Coubelle
Répondre

Emmanuelle , c'est toujours un plaisir de te lire !

Emmanuelle Gunaratne
Répondre

Coucou Laurence, je suis sûre que tu aurais aimé visiter ces ateliers. Source d'inspiration! Les couleurs des tissages sont magnifiques...